Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Maladresse, incompréhension, formulation erronée, propos détournés ? Non, des mots mûrement réfléchis et élégamment formulés par Manuel Valls. Hier, les grands médias relayèrent cette phrase choc, extrait accrocheur de l'entretien du Premier Ministre de la République Française accordé à l'hebdomadaire L'Obs n°2007, 23-29 Octobre 2014 (anciennement le Nouvel Obs).

«Il faut en finir avec la gauche passéiste, celle qui s'attache à un passé révolu et nostalgique, hantée par le surmoi marxiste et par le souvenir des Trente Glorieuses... »

Valls est l'un de ces rares esprits éclairés et pragmatiques au sein non seulement du gouvernement mais de toute cette classe politique de Gauche. Malheureusement, pour faire carrière dans ce milieu il aura appris à courber l'échine et fermer sa grande bouche. Cette Gauche traditionnelle et conservatrice aime (comme cette Droite conservatrice et traditionnelle) l'uniformité, la conformité à son idéologie mortifère. Manuel Valls est un Solférinien depuis 30 ans mais cela fait bien 10 ans ou plus qu'il n'est plus un Socialiste passéiste et marxiste. Il aura suffisament nagé dans le même courant que ce banc de sardines pour pouvoir au grand jour exhiber ses dents de requin. Il peut au grand jour(toujours à sa juste mesure et juste place dans le parti de la rue Solférino) chercher à faire infléchir la direction de la course de la Gauche. N'importe quelle personne, avec un minimum de sens de l'orientation, comprendra qu'à tourner tout le temps à gauche (ça marche aussi à droite...) on finit par tourner en rond. Et à force de tourner en rond (enfants, on adorait en faire l'expérience) on perd tout ses repères.

Manuel Valls me fait soudainement penser à Christophe Colomb. Pour rappel, l'explorateur génois (italien) à la tête d'une flotte amendé par la reine du Portugal, voulut accéder aux Indes en prenant... la direction opposée à l'Est ! Il fit la découverte par inadvertance de l'Amérique. Il en est de même pour notre 1er Ministre. Manuel Valls a cherché à ce que le Socialisme serve les citoyens de la République Française en prenant une autre direction mais c'est bien une Terra Nova(1) à Gauche qu'il a découvert !

«... La seule question qui vaille, c'est comment orienter la modernité pour accélérer l'émancipation des individus.»

Le Socialisme traite avec des classes sociales, des communautés, des corporations, des catégories statistiques et socio-professionnelles. Le Socialisme recherche l'infantilisation du citoyen, à le déposséder de son sens de ses responsabilités et de ses libertés. Merci Manuel Valls pour cette déclaration à contre-courant de la doxa Socialiste.

«La Gauche que je porte [...] Elle est pragmatique, réformiste et républicaine. »

Manuel Valls est un premier ministre d'une politique inscrite de la lignée de Lionel Jospin et de Michel Rocard. Une politique de Gauche clairement social-démocrate et non social-marxiste, qui se veut rassembleuse quitte à paraître consensuel, adepte d'un véritable vivre-ensemble citoyen.

Mea Culpa, camarade citoyen Manuel, car j'étais de cette gauche passéiste, atteint de cette névrose néo-marxiste et j'ai voté contre toi aux primaires socialistes primaires de 2011, te préférant Arnaud Montebourg. Aujourd'hui, je veux croire que ta déclaration t'aura rapproché d'avantage des français, au delà même du clivage Gauche-Droite. Le monde est en pleine mutation, La France ne peut pas souffrir d'avantage de l'immobilisme de ses institutions politiques !

Couverture de l'Obs n°2007, 23-29 Octobre 2014

Couverture de l'Obs n°2007, 23-29 Octobre 2014

Tag(s) : #Politique
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :